Démolition partielle (en intérieur)

Démolition partielle


Démolition partielle (en intérieur) Cette fiche ne concerne que la démolition partielle d’un bâtiment, telle que l’abatage de cloisons, l’ouverture de baies ou de planchers…

Risques particuliers

  • Emission très importante de poussières et de particules chargées en plomb.
  • Manutention de grandes quantités de gravats.
  • Incendie, explosion, électrisation (présence de canalisations de fluides et de conducteurs électriques).
  • Affaiblissement de la structure du bâtiment.

Sont indiquées ci-après les mesures de prévention généralement préconisées, particulières à la technique choisie. Il conviendra d’y associer également les mesures décrites dans les fiches pratiques n°1 Organisation générale du chantier et n°2 Mesures d’hygiène générales.

Les mesures, tant particulières que générales, seront à adapter aux caractéristiques du chantier concerné en fonction de l’analyse des risques réalisée.


Mesures de prévention collective Avant les travaux

  • Demander au maître d’ouvrage la communication des résultats du contrôle initial d’empoussièrement surfacique sur le sol, afin de pouvoir les comparer avec ceux du contrôle réalisé en fin de chantier.
  • Neutraliser ou protéger tous les réseaux pouvant présenter des risques.
  • Mettre en place des moyens d’évacuation des gravats limitant la pollution à l’extérieur de la zone de travail.
  • Isoler la zone de travaux pour éviter la dissémination de poussières à l’extérieur (si besoin à l’aide d’un film plastique étanche épaisseur 200 µm).
  • Créer un sas permettant l’accès et la sortie de la zone contaminée (annexe B).
  • Protéger avec des matériaux résistants les sols difficiles à décontaminer.

Pendant les travaux

  • Réduire le taux d’empoussièrement dans la zone de travail :
    - Brumiser les supports à traiter et l’atmosphère au fur et à mesure de l’avancement des travaux,
    - Dans le cas où le taux d’empoussièrement ne peut être réduit suffisamment par la mesure précédente, mettre en œuvre un extracteur avec filtre à très haute efficacité et avec rejet de l’air à l’extérieur (prévoir des entrées d’air de compensation).
  • Ramasser et évacuer les déchets au fur et à mesure de leur production.
  • Ne jamais faire brûler du bois revêtu de peinture au plomb.

— -

Après les travaux

  • Réaliser un nettoyage complet des zones de travail et des accès à l’aide d’un aspirateur avec filtre à très haute efficacité (annexe C) ; proscrire le balayage.
  • Après un délai permettant aux poussières de se déposer, retirer l’isolement et les films de protection.
  • Procéder au nettoyage final par aspiration et/ou un essuyage à l’humide.
  • Indiquer au maître d’ouvrage le moment opportun pour la réalisation du contrôle d’empoussièrement surfacique au sol.

Mesures de protection individuelle

  • Protection respiratoire généralement préconisée : casque à ventilation assistée TH3 avec filtre P (le confort apporté par la ventilation assistée assure le port effectif de la protection respiratoire). Voir les conditions d’emploi à l’annexe E.
  • Gants de manutention.
  • Combinaison jetable type 5 (ou 4 si brumisation) avec capuche (annexe D). Si utilisation de vêtements de travail non jetables, dépoussiérage fréquent par aspiration.
  • Articles chaussants de sécurité.