Protection individuelle

Protection individuelle


Combinaisons de protection Une combinaison peut avoir plusieurs indices de protection.

TABLEAU

Protections des voies respiratoires

Le choix d’un appareil de protection respiratoire se fait en fonction à la fois du type et du niveau d’exposition, et des conditions opératoires (durée de port, déplacements).

Le tableau 1 indique les choix possibles de protections respiratoires, repérées de 1 à 7.

Le tableau 2 précise le type de protection correspondant à chaque repère.

TABLEAU

* Afin d’améliorer le confort des utilisateurs, et si l’amplitude des déplacements le permet, il est préférable de choisir une cagoule à adduction d’air (repère 6).

** L’aération est suffisante si elle garantit le respect des valeurs moyennes d’exposition (VME).

TABLEAU

(1), (2), (3) voir informations complémentaires

* Le confort apporté par la ventilation assistée assure le port effectif de la protection respiratoire.

** L’air sera filtré, sec, exempt d’huile, d’oxyde de carbone et de dioxyde de carbone, sa température sera réglée. L’utilisation d’un compresseur électrique est préconisée.

Conseils à l’utilisation

  • Les salariés doivent être formés au port et à l’entretien des protections respiratoires.
  • Le port d’une protection respiratoire filtrante à ventilation libre (sans assistance) n’est plus supporté au-delà de 60 à 70 minutes, dans des conditions thermiques modérées ; il faut privilégier la ventilation assistée.
  • Un filtre gaz vapeurs, lorsqu’il est saturé, est inopérant ; de plus, au moment où le filtre va se saturer, il commence à relarguer une partie des polluants emmagasinés. Il est donc indispensable d’évaluer le temps d’utilisation avant saturation (ou claquage), en fonction de la nature et de la concentration des vapeurs, du niveau d’effort fourni, de la température et de l’humidité ambiantes (voir brochure INRS ED 780, pages 20 et 21).

Informations complémentaires

La pièce faciale (1)

C’est la partie de l’appareil qui est directement en contact avec le visage de l’utilisateur. Elle se présente suivant plusieurs types :

  • Demi-masque filtrant : recouvrant le nez, la bouche et le menton ; il est entièrement ou en grande partie en matériau filtrant (jetable),
  • Masque complet : recouvre les yeux, le nez, la bouche et le menton ; possède un raccord pour recevoir un filtre ou un dispositif d’apport d’air,
  • La cagoule : recouvre l’ensemble de la tête et parfois les épaules ; l’intérieur est maintenu en surpression permanente par rapport à l’extérieur,
  • Le casque : comprend un élément rigide pour la protection de la tête en plus de la fonction respiratoire ; il offre un bon confort.
  • Les types d’appareils (2)

Il existe deux familles d’appareils qui se distinguent par leur principe de fonctionnement :

  • Les appareils filtrants, dotés d’un filtre, procèdent à l’épuration des polluants contenus dans l’air ambiant ; ils peuvent être à ventilation assistée,
  • Les appareils isolants alimentés en air respirable à partir d’une source non contaminée ; ils se branchent sur un réseau d’adduction d’air et donc affranchissent l’opérateur de toute nécessité de changement de filtre.

Les appareils à ventilation assistée ou à adduction d’air améliorent le confort des utilisateurs.

Le chiffre 3 qui suit les symboles des appareils à ventilation assistée indique la class de fuite vers l’intérieur.

Le filtre (3)

Pour les poussières, le filtre est marqué :

  • De la lettre P,
  • Suivie d’un chiffre représentant son efficacité (1,2 ou 3).

Pour les gaz et vapeurs, le filtre est marqué :

  • D’une ou deux lettres ; en fonction des polluants évoqués dans les fiche n°5 Décapage thermique et n°7 Décapage chimique par produit à base de solvants, le filtre sera de type A,
  • Suivies chacune d’un chiffre indiquant sa classe de capacité : 1, 2 ou 3 (la plus grande capacité)

Un filtre peut être mixte, par exemple A2P3.

Nota : pour les appareils à ventilation assistée, l’efficacité du filtre poussières n’est pas indiquée ; c’est le système complet qui a une classe (voir (2)), par exemple TH3 P.