Sablage

Sablage


Techniques de traitement

  • Cette technique est plus particulièrement adaptée au décapage des surfaces métalliques en milieu confinable.
  • Un traitement en bains dans un atelier spécialisé doit être systématiquement envisagé pour les éléments démontables.

Risques particuliers

  • Emission importante de poussières plombifères et siliceuses (selon le matériau de sablage utilisé).
  • Sont indiquées ci-après les mesures de prévention généralement préconisées, particulières à la technique choisie. Il conviendra d’y associer également les mesures décrites dans les fiches pratiques n°1 Organisation générale du chantier et n°2 Mesures d’hygiène générales.

Les mesures, tant particulières que générales, seront à adapter aux caractéristiques du chantier concerné en fonction de l’analyse des risques réalisée.


Mesures de prévention collective Avant les travaux

  • Demander au maître d’ouvrage la communication des résultats du contrôle initial d’empoussièrement surfacique au sol, afin de pouvoir les comparer avec ceux du contrôle réalisé en fin de chantier.
  • Isoler la zone de travaux pour éviter toute dissémination de poussières à l’extérieur (si besoin à l’aide d’un film plastique étanche épaisseur 200 µm).
  • Doubler le film plastique sur les sols difficiles à décontaminer, recouvrir hermétiquement les meubles non déplaçables.
  • Créer un sas permettant l’accès et la sortie de la zone contaminée (annexe B).

Pendant les travaux

  • Mettre en œuvre un extracteur avec filtre à très haute efficacité et rejet de l’air à l’extérieur (prévoir des entrées d’air de compensation).
  • Assurer un nettoyage régulier de la zone de travail par aspiration à l’aide d’un aspirateur avec filtre à très haute efficacité (annexe C) ; proscrire le balayage.
  • Proscrire le soufflage d’air comprimé.
  • Ramasser régulièrement les déchets, les conditionner dans des sacs (poids à limiter à 25 kg si manutention manuelle).
  • Evacuer les sacs de déchets par les sas après dépollution par aspiration et par essuyage avec un chiffon humide ; stocker ces sacs dans un local inaccessible au public.

Après travaux

  • Réaliser un nettoyage complet des zones de travail et des accès à l’aide d’un aspirateur avec filtre à très haute efficacité ; proscrire le balayage.
  • Après un délai permettant aux poussières de se déposer, retirer l’isolement de zone et les films de protection.
  • Réaliser un nettoyage final par aspiration et/ou un essuyage à l’humide.
  • Indiquer au maître d’ouvrage le moment opportun pour la réalisation du contrôle d’empoussièrement surfacique sur le sol.
  • Ne pas réutiliser le sable pollué sur un autre chantier.

Mesures de protection individuelle

  • Protections auditives.
  • Protection respiratoire généralement préconisée : casque de sablage à adduction d’air. Voir les conditions d’emploi à l’annexe E.
  • Gants à manchettes résistants aux coupures.
  • Combinaison adaptée au sablage.
  • Articles chaussants de sécurité.