l’amiante dans le bâtiment, les fibres d’amainte sont partout et alourdissent le desamiantage

Formes et structures


On les retrouve principalement utilisées dans le bâtiment sous forme :

  • d’amiante ciment qui est un mélange de ciment et de fibres d’amiante assurant de bonnes propriétés mécaniques et utilisé principalement en couverture et bardage, en canalisation, gaines de ventilation, panneaux de cloisons...
  • de flocage qui est un mélange de divers liants et de fibres d’amiantes assurant des fonctions de protection incendie, isolation thermique et acoustique, anti-condensation. Le flocage est mis en œuvre par projection principalement en sous face de planchers, sur des murs, poteaux et poutrelles, gaines de ventilation et de chauffage...
  • de calorifugeages constitués de fibres d’amiante sous forme de tresses enroulées, coquilles... éventuellement protégés par un autre matériau pouvant également contenir de l’amiante et assurant essentiellement une fonction d’isolation thermique des équipements de chauffage.
  • de plaques d’aspect carton ondulé constituées de fibres d’amiante agglomérées éventuellement revêtues d’une feuille d’aluminium utilisées principalement en plaques de faux plafonds mais aussi en calorifugeage d’équipements thermiques (fonction isolation thermique et protection au feu).
  • sous forme d’enduits projetés, de panneaux fibreux, de mousses de calfeutrement et de joints divers
  • Textiles ininflammables, en particulier les combinaisons thermiques pour pompiers
  • Peintures, joints, colles, mastics, enduits, bitumes, moules et autres applications industrielles
  • Polyesters renforcés et garnitures de friction (automobile, construction navale)
  • Matériels frigorifiques, bijoux, anciens "grille-pain" à poser sur la flamme,...

La consommation en France est passée de 151000 tonnes en 1970 à 29000 en 1993. Elle est aujourd’hui pratiquement nulle, puisque l’utilisation de l’amiante est désormais interdite, à de rares exceptions près.