les fibres d’amiante et l’amiante et d’autre famille comme l’amainte friable, l’amiante non friable

Propriétés et caractéristiques


Ce matériau est résistant au feu c’est-à-dire incombustible (qui ne brûle pas) et ininflammable (qui ne se consume pas). Il ne s’use pas et est un fort résistant à la traction (> à l’acier) ainsi qu’aux attaques chimiques. Ce matériau est un excellent isolant thermique (chaud/froid), acoustique (bruit…) et électrique. Ces fibres comportent une faible densité donc ce matériau est léger et hydrique c’est-à-dire qu’il absorbe et restitue l’eau sans se déformer.

L’amiante présente un faible coût d’exploitation (peu onéreux car le cout ce cette matière est faible) et des propriétés chimiques et physiques intéressantes. Ces qualités ont permis des utilisations multiples de l’amiante, en faisant toutefois longtemps abstraction de ces inconvénients.

On distinguera deux types d’amiantes :

L’amiante non friable :

  • les matériaux durs (plaques menuiseries, amiante-ciment, dalle de sols, conduits de vide ordures, ...) qui ne libèrent pas spontanément des fibres d’amiante sauf lorsqu’ils sont sciés, découpés, percés ou poncés.

L’amiante friable :

  • Les matériaux qui peuvent, en se dégradant, libérer spontanément des fibres d’amiante dans l’atmosphère. Il s’agit essentiellement des flocages, des calorifugeages et de certains types de faux-plafonds.


Après avoir subi un traitement mécanique, les fibres d’amiante sont utilisées pour des productions très variées (isolation, joints, flocages, dalles, fibrociments, textiles,…). Les produits contenant de l’amiante peuvent se dégrader et libérer des fibres qui seront présentes dans l’atmosphère et pourront être inhalées par l’homme. Leur aptitude à provoquer des lésions dépendra du type de fibre (espèce, dimensions), de la concentration, de la durée de la période d’exposition.


Il existe encore des vestiges de mines ou d’usines d’amiante (deux exemples) :

  • Mine de JEFFREY ; à Asbestos, Canada
  • Ancienne usine d’amiante au cap Corse