Introduction

Introduction


Introduction

Le caractère non friable d’un matériau contenant de l’amiante est déterminé avant la passation du marché, sous la responsabilité du donneur d’ordre, sur la base des dispositions réglementaires.

On entend par matériau friable contenant de l’amiante :

- tout matériau qui, par sa nature intrinsèque, est susceptible d’émettre des fibres sous l’effet de chocs, de vibrations ou de mouvements d’air ;
- tout matériau qui, par sa nature intrinsèque, n’est pas susceptible d’émettre des fibres mais dont la cohésion structurelle avant travaux n’est plus assurée et qui est susceptible en conséquence d’émettre des fibres sous l’effet de chocs, de vibrations ou de mouvements d’air. Des exemples de matériaux considérés comme friables sont donnés dans la partie « Retrait ou encapsulage de MCA friables ». Tout matériau ne répondant pas à cette définition est considéré comme matériau non friable. Les matériaux suivants, à l’état neuf, sont généralement considérés comme non friables :
- joints plats,
- éléments en amiante-ciment,
- éléments en vinyle-amiante,
- produits d’étanchéité,
- matières plastiques,
- colles, mastics, enduits et mortiers de densité supérieure ou égale à 1, mousses chargées de fibres,
- revêtements routiers,
- éléments de friction.

Cependant, en fonction de la technique retenue pour le retrait ou l’encapsulage des matériaux non friables contenant de l’amiante, des quantités importantes de fibres d’amiante peuvent être libérées lors de leur traitement. Il est alors nécessaire de mettre en œuvre les dispositions qui peuvent aller jusqu’aux techniques applicables au traitement des matériaux friables.