Préalables au début des travaux de retrait ou d’encapsulage de MCA friables

Préalables au début des travaux


Préalables au début des travaux de retrait ou d’encapsulage

Réseaux d’alimentation et de rejet pour la zone de travaux

En cas de coupure du courant, une partie de l’installation doit être secourue pour garantir automatiquement le fonctionnement continu des appareils nécessaires à la sortie immédiate des salariés, dans le respect des règles de sécurité et de décontamination, ainsi qu’au maintien en légère dépression de la zone confinée, soit au minimum :
- les compresseurs d’alimentation en air respirable des salariés,
- les extracteurs permettant un maintien du confinement en dépression, ainsi que les extracteurs de secours,
- l’éclairage des compartiments et l’éclairage de secours de la zone de travail et des cheminements,
- les chauffe-eau, les pompes de rejet d’eau,
- le chauffage de l’installation de décontamination,
- l’appareil de contrôle de dépression. Lorsque le secours est assuré par un groupe électrogène, il doit être installé de manière à ne pas permettre l’aspiration des gaz d’échappement par le compresseur de l’adduction d’air. Si son autonomie ne permet pas de couvrir l’absence la plus longue, alors un système d’alarme doit être mis en place conjointement à une astreinte, pour permettre d’alimenter le groupe électrogène. Le délai d’enclenchement du groupe électrogène ne doit pas dépasser vingt secondes afin de conserver la dépression. Son fonctionnement sera vérifié lors du test de fumée. Lorsque l’installation électrique du site est secourue, l’alimentation du chantier elle-même peut être branchée sur le réseau secouru du site si une attestation du donneur d’ordre valide cette disposition. La puissance disponible sera vérifiée. Le PV de la dernière vérification du groupe électrogène du site sera consulté. L’installation électrique d’un chantier de désamiantage met en œuvre des matériels électriques bien définis pour garantir la pérennité de l’alimentation en énergie. Elle se décompose en 3 parties distinctes (voir encadré).



Pour assurer la permanence de l’alimentation en électricité des matériels de désamiantage qui protègent les salariés et l’environnement immédiat, il faut :
- établir un réseau électrique fiable, alimenté 24 h/24 h,
- subdiviser convenablement l’installation pour localiser les défauts,
- minimiser les répercussions du fonctionnement d’une protection électrique (apparition d’un défaut d’isolement sur un matériel d’utilisation par exemple) sur le reste de l’installation pour la maintenir en exploitation. Une sélectivité totale de l’installation doit être assurée selon la norme NF C 15-100.


Vérification de l’installation La vérification initiale de cette installation doit être faite par une personne compétente ou un organisme agréé. Son intervention est déclenchée par l’entreprise de désamiantage à un moment où les alimentations et les coffrets sont en place. Le dispositif de secours doit être intégré à la vérification, qui doit aussi prendre en compte les équipements tels que les extracteurs, les chauffe-eau. La levée des observations émises lors de la vérification conditionne le démarrage du chantier. Les vérifications doivent être effectuées à chaque modification de l’installation.