Retrait de peintures et de revêtements plastiques épais

Retrait de peintures


Retrait de peintures et de revêtements plastiques épais

Pour ses propriétés thixotropiques, l’amiante a été incorporé dans des peintures « gouttelettes », des peintures intumescentes, des peintures antirouille, des revêtements plastiques épais (RPE), des peintures et revêtements bitumineux.Ces peintures ont été appliquées dans tous types de constructions : immeubles d’habitation, installations et bâtiments industriels, ouvrages d’art, ouvrages métalliques, véhicules terrestres et ferroviaires, conduites forcées, pipelines, etc.

Mode opératoire et mesures de prévention

De nombreuses techniques peuvent être employées pour retirer les peintures et RPE comme par exemple le ponçage, le rabotage à l’aide d’outils munis de disque ou de fraise, le piochage, le burinage, le piquage, le sablage, le grenaillage, l’hydrogommage, le décapage chimique, le décapage thermique, le décapage haute et ultra-haute pression, la cryogénie.

Ces techniques présentent des degrés d’efficacité très variables suivant la nature du support, l’épaisseur et le type de la peinture et influent directement sur les empoussièrements relevés sur les chantiers. Lors de démolitions et dans le cas de peintures appliquées directement sur des bétons, le retrait préalable, par des moyens mécaniques ou chimiques, présente des risques aggravés par la pénibilité physique liée aux matériels employés ou par la toxicité et la corrosivité des produits. Ces risques doivent être pris en compte dans le choix des méthodes et l’organisation du travail.

Opérations classées en niveau 1

Retrait de peinture et RPE par hydrogommage, décapage chimique, décapage thermique sans flamme (en portant une attention aux vapeurs dégagées). Démolition à la pince hydraulique sous brumisation ou à la scie à béton à refroidissement à eau, de bétons nus peints ou d’aciers peints.

Opérations classées en niveau 2

Retrait par décapage haute pression. Retrait à l’aide d’un matériel de ponçage ou rabotage reliés à un aspirateur à tête cyclonique, muni d’un filtre THE et d’un dispositif de décolmatage. Retrait par piochage, burinage, bouchardage. Retrait par décapage à ultra-haute pression, à l’aide d’un robot piloté à distance ou créant un confinement localisé sous très forte dépression (phénomène de ventouse).

Opérations classées en niveau 3

Retrait par sablage ou grenaillage. Retrait de peinture et RPE par décapage à ultra-haute pression ou par décapage cryogénique, qui conduisent à une déstructuration du complexe peinture/fibres d’amiante et un éclatement de ces fibres. Les mesures de prévention à mettre en œuvre sont similaires à celles adoptées pour le retrait d’amiante friable. Lorsqu’une peinture est appliquée sur un support amianté, les mesures de prévention seront adaptées à la nature du support ; se reporter alors au paragraphe correspondant.