Utilisation des APR

Utilisation des APR


Utilisation des APR

Les facteurs de protection en situation de travail des APR les plus performants utilisés sont de 250. Si l’on considère la VLEP actuelle de 100 f/l et les moyennes [OMS+FFA] mesurées dans le cadre de cette campagne, les APR les plus performants disponibles sur le marché ne permettent pas le respect de cette valeur lors du retrait des plâtres amiantés par rectification-ponçage. Lorsque l’on prend en compte les concentrations maximales [OMS+FFA], ce constat est étendu aux situations :

- de retrait des plâtres amiantés par burinage-piquage ;
- de retrait de flocage par spatule-grattage ;
- de retrait de plâtres amiantés à la THP-UHP. En considérant une VLEP à 10 f/l et les moyennes [OMS+FFA] mesurées dans le cadre de cette campagne, les APR les plus performants ne permettent pas le respect de cette valeur lors des situations supplémentaires suivantes :
- de terrassement-pelletage de bâtiment sinistré ;
- de piquage-burinage des peintures et enduits extérieurs et intérieurs ;
- de rectification ponçage des peintures et enduits extérieurs et intérieurs ;
- de perçage-vissage-carottage-passage de câble-décapage de toiture en amiante ciment ;
- de piquage-burinage de canalisation en amiante ciment ; Et lorsque l’on prend en compte les valeurs maximales [OMS+FFA], la liste des situations est encore étendue :
- au retrait de dalles de sol par spatule-raclage ;
- au découpage-sciage-tronçonnage de toiture et plaques en amiante ciment. Par rapport aux valeurs maximales [OMS+FFA] observées, en considérant une VLEP à 10 f/l, les niveaux d’empoussièrement observés nécessitant la mise en œuvre d’APR de facteur de protection supérieur à 60 et inférieur à 250, de type appareil isolant à adduction d’air, correspondent aux situations suivantes :
- 40 -
- découpage-sciage-tronçonnage de toiture en amiante ciment ;
- retrait de colle de carrelage par burinage piquage ;
- retrait de faux plafonds – plaques cartonnées par descellement-arrachage ;
- retrait de calorifugeage-joints par descellement-arrachage ;
- retrait de calorifugeages –joints par spatule –raclage-désemboîtage. Suivant les mêmes critères (VLEP 10 f/l et [OMS+FFA] maximales), les empoussièrements mesurés nécessitant la mise en œuvre d’APR de facteur de protection supérieur à 40 et inférieur à 60, de type appareil filtrant TM3P (ventilation assistée), correspondent aux situations suivantes :
- découpage-sciage de canalisation en amiante ciment ;
- désemboîtage-descellement-arrachage de toiture et plaques en amiante ciment ;
- piquage-burinage de colle de revêtement de sol ;
- rectification-ponçage de colle de revêtement de sol.

Le désemboîtage-descellement-arrachage des canalisations en amiante-ciment génère un empoussièrement maximum inférieur à 30 f/l. Dans le cadre de la campagne, on constate que les équipements de protection respiratoire ont été largement portés. Toutefois, en dépit de leur correction par les facteurs de protection connus en situation de travail, les expositions estimées demeurent dans certains cas supérieures à la VLEP actuelle (100 f/l). C’est en particulier le cas lorsque des plâtres amiantés sont retirés. Au regard des concentrations maximales [OMS+FFA] mesurées, plus de la moitié des situations sera concernée si la VLEP est abaissée à 10 f/l.