Apprentissage non supervisé

Apprentissage non supervisé


Apprentissage non supervisé

Le réseau bayésien appris avec l’algorithme EQ sur la base des 71 lignes est présenté sur le schéma ci-dessous. Les cercles représentent les variables explicatives, les arcs représentent les corrélations entre lesdites variables. Les cercles rouges correspondent à des caractéristiques intrinsèques du chantier (nature du matériau, environnement du chantier), sur lesquelles le responsable de chantier ne peut pas agir. A l’inverse, les cercles verts correspondent à des caractéristiques de l’organisation et des méthodes employées sur le chantier (technique de retrait, moyens de protection), qui sont du ressort du responsable de chantier.



Sur chaque arc est représentée la valeur de la distance de Kullback-Liebler qui mesure la distance entre deux distributions, en l’occurrence, cette distance représente la force qui lie les deux variables considérées. Le pourcentage représente la contribution de l’arc à l’ensemble du réseau. Le lien le plus fort est celui qui lie « Isolement » et « Localisation chantier  ». De manière générale, les variables « Facteur protection  » et « localisation chantier » forment le cœur du réseau. La localisation du chantier est connectée à d’autres variables par des liens triviaux, représentant des corrélations au fait que le chantier est en extérieur ou non. La plupart des autres liens apparaissant dans ce réseau sont représentatifs de relations triviales.

Les informations issues de ce type d’analyse, montrent que le choix du type d’APR est fortement influencé par les caractéristiques du chantier et en particulier la nature des matériaux retirés : type d’amiante (friable – non friable), plâtres amiantés, enduits et peintures. Ceci traduit une bonne connaissance a priori des risques et induit le choix d’APR jugés performants : FPA élevés. Ce type de comportement avait déjà été mis en évidence lors d’une analyse des données d’exposition à l’amiante archivées dans COLCHIC (Kauffer et Vincent 2007). Il ressort également que lorsque le facteur de protection est élevé, l’installation de décontamination est alors plutôt à 5 compartiments. Il convient toutefois de rappeler que le port des protections respiratoires présentant les facteurs les plus élevés était imposé dans le protocole pour les situations dont les concentrations étaient évaluées supérieures à 10000 f/l.