Caractérisation des empoussièrements par type de chantier

Caractérisation des empoussièrements


Caractérisation des empoussièrements par type de chantier

En se référant à la nature des fibres comptées, les serpentines sont majoritaires. Seules trois situations font apparaître une majorité de fibres d’amphiboles. Pour deux d’entre elles (EE9 - découpe de canalisation à la pelle mécanique et J9 – découpe de calorifugeage et joints), le nombre total de fibres comptées est très faible. La troisième situation fait cependant très clairement apparaître une majorité d’amphiboles et une absence totale de serpentines, il s’agit par ailleurs de l’unique situation faisant intervenir le matériau « flocage ». Les 4 chantiers de retrait de flocage ayant porté sur de l’amiante amphibole, la distribution granulométrique observée sur cette typologie de chantier ne peut pas être généralisée aux flocages à base de serpentines (nature de fibres la plus utilisée en France). Par ailleurs, les concentrations moyennes mettent nettement en évidence des taux élevés lorsque le matériau « plâtre amianté » est traité. Ce constat est tout particulièrement vérifié lorsque la concentration moyenne de la somme des fibres [OMS+FFA] est envisagée.