Les concentrations mesurées par type de fibres

Les concentrations mesurées


Les concentrations mesurées par type de fibres

Pour rappel, les critères dimensionnels des fibres pris en compte dans le protocole de la campagne correspondent à ceux définis dans le rapport de l’AFSSET :
- Les fibres dites « OMS » correspondent aux fibres dont la longueur est supérieure à 5 μm, le diamètre est compris entre 0,2 et 3 μm (taille visible en MOCP) et dont le rapport longueur sur diamètre est supérieur à 3 ;

- Les fibres fines d’amiante (FFA) correspondent aux fibres dont la longueur est supérieure à 5 μm, le diamètre est compris entre 0,01 et 0,2 μm ;

- Les fibres courtes d’amiante (FCA) correspondent aux fibres dont la longueur est inférieure à 5 μm, dont le diamètre est inférieur à 3 μm et dont le rapport longueur sur diamètre est supérieur à 3. Dans le cadre de ce rapport, le terme « amiante » est adopté lorsque toutes les natures de fibres confondues sont étudiées (amphiboles + serpentines). Il est globalement observé que les concentrations en FCA sont très supérieures aux concentrations en fibres OMS et FFA. Sur l’ensemble des prélèvements réalisés, la proportion en FFA est majoritaire devant celle des fibres OMS. Ces résultats sont différents de ceux publiés dans le rapport d’expertise de l’AFSSET où il est fait mention d’une proportion moyenne en FCA de l’ordre de 90% et en FFA de moins de 6%, alors que dans le cas de cette étude la proportion de FFA est de 17% en moyenne et celle des FCA de 68% en moyenne2. Il est à noter ici que les résultats rendus par les laboratoires n’étaient pas assortis d’un intervalle de confiance. Toutefois, et comme l’avaient décrit Steel et al. (1982), quand les fibres de chrysotile sont de longueur inférieure à 1μm, les opérateurs qui effectuent le comptage en META ont 50 % de chance ou moins de les détecter. De ce fait, la variabilité de comptage des FFA peut donc être très importante. Quel que soit le type de fibre (OMS, FCA ou FFA), les concentrations en amphiboles sont systématiquement inférieures à celles des serpentines. Par ailleurs, les résultats mettent en évidence une forte variabilité et des valeurs extrêmes atteignant plus de 250 000 fibres par litre (f/l) dans le cas des serpentines FCA. Selon leur classe et leur nature, entre 31% (amphiboles FFA) et 78% (amiante FCA) des concentrations de fibres d’amiante mesurées sont supérieures à 10 f/l. De la même manière, entre 5% (amphiboles FFA) et 60% (amiante FCA) des concentrations mesurées sont supérieures à 100 f/l.