Préambule

Préambule


Préambule

L’agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET) a rendu en février 2009 son avis relatif aux fibres courtes et fibres fines d’amiante (FCA et FFA), pour lequel l’agence avait été saisie respectivement en 2005 et 2007 par les ministères du travail, de la santé et de l’environnement, en vue notamment de connaître la toxicité de ces fibres et de proposer en conséquence des recommandations. L’étude a confirmé le caractère cancérogène des FFA et n’a pas permis d’exclure une toxicité des FCA. En milieu professionnel, les recommandations de l’AFSSET portent notamment sur :

- l’ajout, aux fibres jusqu’ici analysées en milieu professionnel, des FFA pour le contrôle de la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP), et sa mesure au moyen de la méthode en microscopie électronique à transmission analytique (META) ;
- la révision de la VLEP en tenant compte de la nouvelle méthode d’analyse en META ;
- la vérification de l’efficacité des moyens de protection collective et des équipements de protection individuelle vis à vis de toute la répartition granulométrique des fibres. Ce point a fait l’objet d’une saisine complémentaire de l’agence en mars 2009 de la part du ministère du travail. L’AFSSET recommande également d’acquérir des données en ce qui concerne les émissions de toute la répartition granulométrique des fibres d’amiante (FFA, FCA et fibres OMS) lors des opérations réalisées sur les matériaux amiantés en milieu professionnel, les données relatives aux FCA ayant notamment fait défaut dans la littérature pour le traitement de cette expertise. La méthode de prélèvement et d’analyse en META nécessite toutefois des adaptations pour être compatible avec les différentes situations rencontrées en milieu professionnel. En effet, il convient de déterminer un mode opératoire précis et adapté à ce contexte particulier (fort empoussièrement, adaptation des méthodes de retrait, ...).