Objectifs de la campagne META

Objectifs


Objectifs de la campagne META

Suite aux deux avis de l’agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET) émis en 2009 sur, d’une part les fibres courtes et fibres fines d’amiante (FCA et FFA), l’abaissement de la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP), et d’autre part le remplacement de la méthode de comptage actuelle des fibres par microscopie optique à contraste de phase (MOCP) par la microscopie électronique à transmission analytique (META), la direction générale du travail (DGT) a souhaité organiser une campagne expérimentale de prélèvements lors du retrait de matériaux amiantés ou d’interventions sur des matériaux contenant de l’amiante. Cette campagne avait pour objectifs d’acquérir des données sur la granulométrie des fibres émises en milieu professionnel et sur les niveaux de concentration atmosphérique en fonction des techniques de retrait de divers matériaux amiantés. Dans ce contexte, la méthode de comptage utilisée, reposant sur la microscopie électronique à transmission analytique (META), a nécessité d’adapter les conditions de prélèvement et d’analyse afin de tenir compte des fibres fines d’amiante. Les résultats de cette campagne de mesures devraient ainsi permettre de faire évoluer la règlementation avec l’élaboration d’un décret fixant :
- les règles techniques d’intervention sur les chantiers de désamiantage ;
- la VLEP recommandée par l’AFSSET, soit 10 fibres par litre (f/l) ;
- la prise en compte des fibres fines d’amiante (FFA) ;
- le comptage des fibres d’amiante par META en remplacement de la microscopie optique à contraste de phase (MOCP).